ARTICLE 02 / [ NIV 1-2 ] Découverte et TUTORIELS : OPENBRUSH & MULTIBRUSH - Arts Plastiques / Académie de Normandie

ARTICLE 02 / [ NIV 1-2 ] Découverte et TUTORIELS : OPENBRUSH & MULTIBRUSH

, par Jean Noel, Pierrick Brissier, pierrick.brissier

Avec le casque META QUEST 2, nous utilisons prioritairement les logiciels OpenBrush et MultiBrush qui sont, à notre avis, incontournables dans l’utilisation de la réalité virtuelle immersive en arts plastiques.

Ils permettent la création d’œuvres tridimensionnelles en "dessinant ou en peignant" dans l’espace avec différents outils redimensionnables, plats, en volume, et/ou dynamiques. Ils sont nommés "Brushes" car certaines caractéristiques font penser aux pinceaux. (A notre avis, pour tous ceux et celles qui ont déjà expérimenté la technique du Light painting, c’est également assez proche).

OpenBrush et Multibrush sont les logiciels que l’on installe dans son casque qui n’est relié à aucun fil car il est autonome et dispose d’une mémoire interne.

La différence fondamentale entre ces deux logiciels est qu’OpenBrush est un logiciel mono-utilisateur, alors que MultiBrush est multi-utilisateurs , donc cela permet la création collaborative. Ce sont des versions différentes d’un même logiciel source : TiltBrush. TiltBrush était développé par Google qui a rendu son code public par la suite. Avec le temps, les deux logiciels se différencient de plus en plus. MultiBrush va proposer plus d’outils (brushes = brosses) alors qu’OpenBrush va proposer lui plus d’outils d’aide à la création et à l’exportation de fichiers. Chaque version du logiciel a son équivalent en réalité virtuelle sur PC mais cela nécessitera alors un puissant ordinateur.


OPENBRUSH V2.0




- TEST de PIERRICK > "OpenBrush est l’outil de création graphique et pictural parfait, relativement simple à prendre en main, il est dorénavant très complet depuis sa dernière mise à jour en V2.0. Que l’on soit novice ou expérimenté, il saura gratuitement et pleinement satisfaire votre créativité. Actuellement, avec Multibrush, il n’y a pas mieux !"

- TEST de JEAN > "Quand on pense peinture et réalité virtuelle en même temps, OpenBrush est l’outil idéal. La prise en main est rapide et facile, pas plus de 3minutes pour commencer à véritablement peindre dans l’espace. Avec un peu de pratique on maîtrisera facilement les outils plus avancés."

- TEST de FABIEN (enseignant en lycée) > "OpenBrush permet une expérience de dessin dans l’espace qu’aucun autre outil ne permet à présent, puisqu’il s’agit de dessiner en créant des mouvements spontanés dans l’espace réel et d’inscrire la trace de ces gestes dans une simulation de cet espace réel. La trace spontanée du geste fait la force de cet outil dans une expérience graphique. Le logiciel se situe à mi chemin entre une pratique de dessin, de sculpture et de pratiques chorégraphiques (danse...) : l’outil peut aisément favoriser une expérience interdisciplinaire. Les outils proposés simulent les outils réels, à la manière des logiciels de dessin déjà connus (Krita). Un outil en particulier permet toutefois de "construire" des volumes dans l’espace. Il devient potentiellement possible d’aborder dans l’espace virtuel : le dessin et le volume. Personnellement, je pense que l’outil peut devenir vraiment intéressant quand il y a un aller retour avec les techniques traditionnelles pour bien en saisir les enjeux."

- TEST de RONAN (enseignant en lycée) > "OpenBrush comme MultiBrush sont des outils très efficaces pour réaliser un dessin ou une peinture immersive. Cela amène potentiellement le praticien à avoir une autre approche du point de vue physique en se situant à l’intérieur de sa réalisation, ce qui modifie les conventions ou les habitudes. Il faut alors prendre en compte les espaces autour de son propre corps. On aborde ainsi quelque chose de l’ordre de la pratique sculpturale ou architecturale. Ces outils sont véritablement multimédias."

POINTS POSITIFS +
> Libre et gratuit
> Pas de bug
> Palette d’outils suffisante
> Exports de fichier en .glb simple
> Export simple vers Sketchfab

POINTS NÉGATIFS -
> C’est en solo, pas de création collaborative



MULTIBRUSH


- TEST de PIERRICK > "[contrairement à OpenBrush], ce qui est génial avec MultiBrush c’est qu’il permet de créer collaborativement, et à distance. On peut donc maintenant envisager des projets inter-établissements en temps réel (=synchrones) dont leurs auteurs (des élèves) seraient géographiquement éloignés."

- TEST de JEAN > "L’intérêt majeur de MultiBrush c’est « Multi ». Il offre donc la possibilité de se retrouver jusqu’à 12 dans le même espace de création dépourvu de toute contrainte physique ou presque. Il a un autre petit plus, celui d’offrir une palette d’outils étendue (presque 2 fois plus qu’OpenBrush)."

- TEST de FABIEN (enseignant en lycée) > "La particularité de Multibrush est de pouvoir faire intervenir plusieurs personnes sur un même projet. Une expérience collaborative peut alors être mise en œuvre avec toutes les possibilités que la VR permet (relation espace réel/virtuel ; mises en miroir pour interagir réel/virtuel...). Même s’ils interagissent dans un même espace virtuel, les collaborateurs peuvent se situer dans des espaces réels éloignés, chacun avec son casque. On peut donc imaginer toutes sortes de dispositifs d’échanges créatifs à distance, entre élèves par exemple..."

- TEST de RONAN (enseignant en lycée) > "OpenBrush comme MultiBrush sont des outils très efficaces pour réaliser un dessin ou une peinture immersive. Cela amène potentiellement le praticien à avoir une autre approche du point de vue physique en se situant à l’intérieur de sa réalisation, ce qui modifie les conventions ou les habitudes. Il faut alors prendre en compte les espaces autour de son propre corps. On aborde ainsi quelque chose de l’ordre de la pratique sculpturale ou architecturale. Ces outils sont véritablement multimédias."

POINTS POSITIFS +
> Jusqu’à 12 utilisateurs simultanément
> Palette d’outils étendue
> Exportation SketchFab simple
> Exportation en .glb mais aussi en .wrl et .stl pour une exploitation en impression 3D

POINTS NÉGATIFS -
> Payant 20€
> En mode multi, pas de « retour/undo »
> Difficulté pour exporter fidèlement le travail en dehors de l’app elle-même.
> Les exportations dysfonctionnent si on utilise les brosses expérimentales de MultiBrush



TUTORIELS



  • TUTORIEL de NIVEAU 1 et de NIVEAU 2 > Premiers pas... et un peu plus... OBJECTIF ? Ce tutoriel vous permettra de prendre facilement ces deux logiciels en main puis d’acquérir un niveau de maîtrise plus conséquent en fin de visionnage :


  • TUTORIEL de NIVEAU 2 > Ensuite, savoir sauvegarder sa création, c’est bien ; mais être capable de la retrouver : c’est mieux ! OBJECTIF ? Voici une petite astuce qui vous permettra de repérer facilement le fichier choisi parmi toutes vos sauvegardes provenant du "sketchbook" (= carnet de travail) :


  • TUTORIEL de NIVEAU 2 > Une fois les logiciels pris en main, vous pouvez maintenant progresser... OBJECTIF ? Apprendre à maîtriser des outils plus complexes et des fonctions plus avancées :


  • TUTORIEL de NIVEAU 4 > En terme de compatibilité et d’export de fichiers avec d’autres logiciels, OpenBrush est non seulement plus "ouvert" que MultiBrush mais certaines "Brushes" sont à privilégier si vous souhaitez réexploiter vos créations sans perte de qualité. ⚠️ Attention : pour les manipulations suivantes, cela nécessite des compétences ou prérequis techniques plutôt conséquents : après avoir passé son casque en mode développeur, vous aurez la possibilité de récupérer votre fichier sauvegardé dans sa mémoire interne puis de le transférer sur votre pc avec un câble usbc>usb. Ensuite, après l’avoir installé, vous utiliserez le moteur de jeu 3D : UNITY. OBJECTIF ? Vous permettre de naviguer dans votre création, sans casque, sur un pc, avec une manette ou avec les touches directionnelles du clavier.


PS > tous ces tutoriels ont été créés par Jean Noel. Ils sont destinés à la fois aux formateurs, aux enseignants et aux élèves. Vous pouvez indiquer ce site disciplinaire à vos élèves pour leur permettre d’y accéder en autonomie et de s’auto-former.

Pôle de compétences numériques

Partenaires