Vous êtes ici : Accueil > Séquences > 1ère > "Révélations réciproques..."

Documents joints

Publié : 30 mars 2015
Format PDF Enregistrer au format PDF

"Révélations réciproques..."

... ou lieu et light painting

Séquence de cours pour une classe de première option de spécialité arts plastiques

Résumé cours Révélations réciproques, ou lieu et light painting.

Classe concernée : 1ere option spécialité Arts plastiques. 17 élèves. travail en groupe de 4 ou 5.
Séances présentation, recherches, élaboration et réalisation des prises de vues effectuées en Décembre 2014
Intervenant : photographe plasticien, ancien élève diplômé des Beaux arts de Rouen.
Contrainte : Utilisation exclusive d’appareils numériques pour produire lumières et couleurs.

Travail réalisé :
Les photos ont été prises et imprimées à très grand format ( 2 ou 3m sur 1 ou 2m), avant d’être encollées et positionnées sur le lieu de leur prise de vue, avec ou sans découpage pour y être intégrées, afin d’être vues aux Journées portes ouvertes du lycée.( 13 et 14 Février 2015)
Ensuite, elles sont vouées à se dégrader avec le temps, plus ou moins rapide. cette dégradation fait partie du processus mis en oeuvre pour la conception du travail. ( cette notion d’altération fait partie de l’évaluation finale du travail.

Traces :
Travail filmé du début à la pose des photos dans le lieu. Paroles d’élèves, présentation du sujet par prof, recherches par groupes.
Dessins « projections » des réalisations des élèves avant prises de vues.
Ecrits d’élèves sur l’emploi des téléphones comme outils de réalisation plastique.
Tout cela donnera lieu à un film, en cours de réalisation et montage, en collaboration avec une autre collègue d’arts plastiques (Charlotte Vallais-Sens).

Bilan :
Adhésion immédiate et sans réserve des élèves, pour qui la contrainte des appareils numériques comme producteurs de lumières blanches ou colorées n’a pas posé problème. Il a fallu en revanche expérimenter sur plusieurs séances pour se rendre compte des possibilités d’émission de lumières différentes, avec des qualités différentes et des couleurs plus ou moins variées. Utilisation de fonctions « torches » ou « stroboscope », mais aussi de petit logiciels de dessins et de peintures, qui ont permis le « coloriage » de l’écran de façon unie pour obtenir une gamme de teintes (jaune-orange-rouge). utilisation aussi de façon détournée de la veilleuse du téléphone pour tracer des lignes fines, notamment les écritures.
Expérimentations nécessaires également pour mesurer la bonne façon de tenir et d’orienter les appareils en fonction des attendus lumineux.
Les résultats obtenus ne sont pas très éloignés des résultats projetés (en dessins), ce qui amène à penser que les élèves avaient bien anticipé sur les possibilités matérielles des appareils (des téléphones dans 95% des cas), et en tous cas qu’ils ont bien su en tirer profit.


Light Painting

Post-scriptum

Fiches de cours, sujet et visuels en pièces jointes

Portfolio automatique :