Vous êtes ici : Accueil > Textes > Orientation > Orientation : les métiers d’art

Documents joints

Publié : 2 juillet 2014
Format PDF Enregistrer au format PDF

Orientation : les métiers d’art

Les métiers d’art fondent l’un des socles essentiels du patrimoine immatériel culturel français ; riche de 217 métiers notifiés par l’arrêté du 12 décembre 2003 et répartis en 19 secteurs.

Représentant plus de 38 000 entreprises, employant près de 100 000 personnes avec un chiffre d’affaires de 8 milliards d’euros en 2006 et un chiffre d’affaires total à l’export de 637 000 000 euros, ils constituent un pôle important de l’économie française.

Deux critères :
Parler de métiers d’art suppose que soient associés au moins deux critères :

  • Un métier au sens d’une technique, ou d’un ensemble de savoir-faire complexes, souvent longs à acquérir, fondés sur une transformation de la matière. Ces savoir-faire s’exercent autant dans les domaines de la création d’objets, de leur restauration, que dans celui des métiers dits de la tradition.
  • Une production d’objets uniques, ou du moins de petite série, qui présentent un caractère artistique. Cette condition est contenue dans la terminologie elle-même (métier d’art), bien que “art” puisse aussi être entendu au sens de savoir-faire : l’artisan d’art est d’abord un homme de l’art.

Définition :
Un professionnel métiers d’art est un « un professionnel dont le métier nécessite la maîtrise d’un savoir-faire, de techniques et d’outils traditionnels mais aussi innovants dans le but de créer, transformer, restaurer ou conserver, seul ou en équipe sous sa responsabilité, des ouvrages et des objets produits en pièce unique ou en petite série ».